Changer le monde

Vous est-il déjà arrivé de vouloir changer le monde, les gens, les événements extérieurs?
Vous est-il déjà arrivé de vous sentir révolté contre ce monde, cette société, une personne?

Je vais vous expliquer en quelques mots comment moi je fonctionne afin que ce monde extérieur soit utile à mon évolution!
Je pars toujours de cette phrase « ton monde extérieur est tout simplement le reflet de ton monde intérieur ».
Alors bon ça me fait une belle jambe que untel se comporte comme-ci ou comme-ça! Que puis-je changer à cela sincèrement? A part moi-même, je ne peux pas changer grand chose. Au lieu de gaspiller ÉNORMÉMENT d’énergie à changer le monde et les autres, je me dis que c’est BEAUCOUP plus facile de me changer moi-même.

Attendez un peu je vais vous expliquer comment mettre cette jolie phrase en pratique.

Lorsque je ressens de la frustration, de la colère, de la tristesse ou de la peur face à l’extérieur, j’utilise alors le miroir que l’extérieur me présente pour y voir mon propre reflet: Que vient toucher en moi la situation que je vis à l’extérieur? Quelle est la blessure en moi qui saigne encore? Que puis-je cicatriser en moi afin de cesser d’attirer ce genre de situation? Que puis-je comprendre sur moi-même?

Etant des êtres déconnectés de « nous-mêmes », la nature a prévu un monde extérieur qui nous aide à voir ce qui se cache en notre fort intérieur. Ce qui aide petit à petit à retrouver nos racines profondes.

Vous allez peut-être me dire « oui mais quel est le but de cet exercice? »

Tout d’abord, le fait de conscientiser nos mécanismes est la première étape pour le changement. Notre monde extérieur ne changera pas si nous ne changeons pas.
Je ne sais pas, mais la vie a prévue une loi, « en se changeant soi, notre monde extérieur se transforme de lui-même, l’un ne va pas sans l’autre. » En cicatrisant nos blessures, certaine situation ne se présente plus et nos réactions deviennent différentes.
On ne peut alors accuser les autres de notre malheur.

Ensuite, cette exercice nous permet de faire le ménage dans notre temple intérieur.
La poussière empêche d’écouter nos intuitions, de voir et d’utiliser nos forces, nos potentiels et notre lumière intérieure. Nous avons tous un noyau pur et lumineux en notre centre. Mais celui-ci a été camouflé d’une plus ou moins grosses armures, souvent bien solides, dans le but d’assurer notre survie dans ce monde.

Pour finir, le plus chouette de cet méthode de pensée, est que si seulement tout le monde avait appris à voir en l’autre son propre reflet, le monde se porterait BEAUCOUP mieux. Alors pourquoi ça ne commencerait pas par moi-toi-nous?

« C’est en rayonnant de toute sa lumière par l’exemple, qu’on peut aider l’autre »

Si tu as besoin d’être éclairé, pratiquer et/ou d’aller plus loin, rejoins-moi en séance.

Ceci est un des outils que je propose.

Julie Dowling